Puis-je conduire la voiture de mes parents ?

Puis-je conduire la voiture de mes parents ?

Envoyé par le Jan 4, 2023 dans Conseils auto | Poster un commentaire

Un jeune mineur rêve parfois de conduire la voiture de ses parents. Sans permis de conduire, il risque d’être poursuivi par la loi. Conduire la voiture de ses parents représente un avantage lorsqu’on veut s’entraîner à la conduite. Une pratique régulière peut être bénéfique pour passer avec succès son permis de conduire. Peut-on légalement conduire la voiture de ses parents ? 

Conduire la voiture de mes parents en devenant conducteur secondaire

Source image : pixabay

Un jeune conducteur est autorisé à conduire le véhicule de ses parents dans le cadre d’un déplacement parental. Il faut le faire dans la légalité en prenant en compte des conditions à remplir pour prendre le volant de son véhicule en toute sécurité. Pour cela, il faut être reconnu comme un conducteur secondaire. Pour pouvoir conduire le véhicule familial, il est indispensable de devenir utilisateur secondaire. Pour cela, on doit souscrire à une assurance jeune conducteur. La voiture de ses parents doit-être assurée également en son nom. 

En général, les assureurs refusent divers profils pour un même véhicule assuré. Cependant, il est possible de trouver des établissements qui acceptent cette condition, c’est-à-dire : assurer un véhicule au nom de plusieurs personnes. Ainsi, il est déconseillé de faire un prêt de volant de l’auto de ses parents. Il faut plutôt être dans la légalité pour éviter un contrôle routier. En devenant conducteurs secondaires, les parents pourront apprendre la conduite à leurs enfants afin qu’ils puissent être prêts lors d’un examen de permis de conduire. Grâce à une assurance, un jeune conducteur ne sera pas poursuivi en justice pour conduire le véhicule de ses parents. Il devient alors un conducteur occasionnel

Conduire la voiture de mes parents : les avantages d’être un conducteur secondaire

Être un conducteur secondaire cumule de nombreux avantages. 

  • Être autorisé légalement à conduire la voiture de ses parents

Pour conduire la voiture de ses parents, il est indispensable d’avoir une autorisation légale soit en souscrivant une assurance auto, et ce, même sans permis de conduire. Il est possible en effet de trouver un assureur qui accepte de couvrir un véhicule au nom de plusieurs personnes. De ce fait, on ne se fait pas embarquer par la police en cas de contrôle routier

  • Être mieux protégé en cas d’accident

En cas d’accident, le conducteur secondaire est mieux protégé. Au volant, les jeunes conducteurs sont considérés comme des profils à risque. Si on est responsable d’un accident en conduisant le véhicule de ses parents, cela peut lui coûter drôlement cher.  En effet, dans ce contexte, l’assureur va se renseigner sur : 

  • Les circonstances de l’incident.
  • Les personnes concernées.

Si l’assureur découvre que la voiture était laissée à l’enfant, non seulement, il sera poursuivi par la loi, mais ses parents risquent d’avoir des problèmes avec la loi. Outre cela, une seule mention du nom du conducteur secondaire sur le contrat d’assurance auto peut alors le protéger de toute forme de litiges et de responsabilité. 

Si le conducteur n’est pas assuré, toutes les dépenses seront à sa charge ou à la charge du propriétaire. En s’enregistrant comme conducteur occasionnel protège également sa famille lors de la survenance d’un sinistre. 

  • Bénéficier d’une bonne couverture auto

Avoir un statut de conducteur occasionnel est profitable. Lorsqu’on veut assurer son véhicule, il est possible de profiter des mêmes allégements ou des mêmes privilèges que les conducteurs les plus expérimentés. Cela va aussi simplifier sa démarche lorsqu’on devient conducteur de sa première voiture. Ainsi, un jeune conducteur sera exonéré de toute cotisation car on est sous la tutelle de ses géniteurs reconnus comme étant des conducteurs principaux. Ainsi, on sera à l’abri des frais supplémentaires. 

Bref, conduire la voiture de ses parents est autorisé lorsqu’on est enregistré en tant que conducteur secondaire dans une assurance auto. 

Source image à la une : pixabay